Comment j’ai été distraite

Ephésiens 5:15-17

Prenez donc garde à vous conduire avec circonspection, non comme des gens dépourvus de sagesse, mais comme des personnes sages; Rachetant le temps; car les jours sont mauvais. C’est pourquoi ne soyez pas sans prudence, mais comprenez bien quelle est la volonté du Seigneur.

En ce moment, il est très facile d’être distraite de la parole de Dieu. Je ne veux pas parler ici de choses « flagrantes », lorsque l’on peut perdre trop de notre temps à des choses qui ne sont pas constructrices, comme un manque de discernement dans le choix de nos loisirs. Ce dont je veux parler ici, c’est plutôt de distractions un peu plus subtiles, dans lesquelles j’ai pu tomber.

A la recherche de la vérité 

Il fallait que je passe par cette phase pour comprendre combien le diable se déchaîne de bien des façons en ces derniers temps. Me concernant, il s’agissait principalement de regarder/écouter des messages sur les fausses doctrines, les signes de la fin des temps, les faux prophètes, … Je pense que mon problème n’a pas été de m’intéresser à ce sujet, qui à mon sens, est très important. Le souci est de garder les yeux fixés sur ces diversions, et par conséquent, ne plus avancer vers Jésus. Aujourd’hui, je constate que beaucoup d’énergie est aujourd’hui consacré à chercher qui a tord, qui a raison, dénoncer telle doctrine qui ne serait pas biblique, … Oui, il faut le faire, mais pas au dépens de l’édification de l’Eglise. Si on reste les yeux fixés sur Jésus, est-il possible de se détourner de sa vérité ? Nous confions-nous à Dieu, sur sa Parole, son Esprit, ou sur des hommes ?

Colossiens 2:6-23

Comme donc vous avez reçu le Seigneur Jésus-Christ, marchez selon lui, Etant enracinés et fondés en lui, et affermis dans la foi, selon qu’elle vous a enseignée, y faisant des progrès avec des actions de grâces. Prenez garde que personne ne vous séduise par la philosophie et par de vaines subtilités, suivant les traditions des hommes, et les éléments du monde, et non pas selon Christ. Car toute la plénitude de la divinité habite corporellement en lui. Et vous avez tout pleinement en lui, qui est le chef de toutes les principautés, et de toutes les puissances. C’est aussi en lui que vous avez été circoncis d’une circoncision faite sans main, et qui consiste dépouiller le corps des péchés de la chair, ce qui est la circoncision de Christ; Ayant été ensevelis avec lui par le baptême dans lequel vous êtes aussi ressuscités avec lui, par la foi que vous avez en la puissance de Dieu, qui l’a ressuscité des morts. Et lorsque vous étiez morts dans vos péchés et incirconcis dans votre chair, il vous a vivifiés avec lui, vous ayant pardonné toutes vos fautes. Il a effacé l’obligation qui était contre nous, laquelle consistait dans les ordonnances, et nous était contraire; et il l’a entièrement annulée en l’attachant à la croix; Ayant dépouillé les principautés et les puissances, qu’il a publiquement exposées en spectacle, triomphant d’elles sur cette croix. Que personne donc ne vous condamne au sujet du manger ou du boire, ou pour la distinction d’un jour de fête, ou de nouvelle lune, ou de sabbat; Car ces choses n’étaient que l’ombre de celles qui devaient venir, mais le corps en est en Christ. Que personne ne vous maîtrise à son plaisir, sous prétexte d’humilité, et par le culte des anges, s’ingérant dans les choses qu’il n’a point vues, étant témérairement enflé de son sens charnel; Et ne demeurant pas attaché au chef, duquel tout le corps, bien joint par la liaison de ses parties, tire ce qui le fait subsister, et reçoit son accroissement selon Dieu. Si donc vous êtes morts avec Christ, par rapport aux éléments du monde, pourquoi vous charge-t-on de ces préceptes, comme si vous viviez encore au monde? En vous disant: Ne mange point de ceci, n’en goûte point, n’y touche pas; Préceptes qui sont tous pernicieux par leurs abus, n’étant fondés que sur des ordonnances et des doctrines humaines, Lesquelles ont, à la vérité, quelque apparence de sagesse dans un culte volontaire, et dans une certaine humilité, en ce qu’elles n’épargnent point le corps, et qu’elles n’ont aucun égard ce qui peut satisfaire la chair.

Dans mon cocon d’émotion

Être dans le Seigneur nous fait ressentir sa joie et sa paix. Auparavant, avant de vraiment le vivre, je pensais déjà être dans ces « sensations » de diverses façons. Par exemple, je me sentais bien en écoutant beaucoup de musique chrétienne, cantiques, louanges. Encore une fois, je remercie le Seigneur de nous permettre de nous entretenir de cette façon (Ephésiens 5:18-20). Le « hic », c’est que je ne prenais plus le temps dans sa Parole, ni de vraiment me poser pour prier. Je me nourrissais d' »émotions » et non plus du pain de vie. J’ai délaissé la discipline, sous prétexte d’être toujours en connexion avec Dieu. Pourtant, Jésus lui-même, qui était vraiment en connexion permanente avec le Père, prenait des temps à l’écart, pour prier.

Mon blog

Haha, « ironie du sort », mais oui, j’ai bel et bien été distraite par l’écriture de ce site. Tellement occupée à écrire mes petits articles que j’en avais finalement délaissée un peu ma vie de prière. Il y a un temps pour tout, nous dit la Parole (Ecclésiaste 3). Il y a une période où je ne faisais que lire, lire, lire la Parole, et mes yeux s’ouvraient à tellement de choses, je débordais de reconnaissance. Puis j’ai lu une chose étrange qui m’a interpelée : on pouvait être rassasié de miel au point de ne plus en apprécier pleinement le goût (Proverbes 27:7), et si notre coeur déborde trop, alors notre bouche ne pouvait se taire (Matthieu 12:34) … Et effectivement, je « mangeais » toute la Parole, mais je ne la restituais pas, je ne la partageais pas. Et c’est peut être tout ce retard de partage que je rattrape ici ? Quoiqu’il en soit, que Dieu  nous apprenne son équilibre dans toute chose , et à gérer notre temps selon sa sagesse !

Vivre en ermite ?

On pourrait croire que pour rester centré sur Jésus, la solution la plus simple serait de se couper totalement du monde. C’est sans compter que, bien que nous ne soyons pas de ce monde, que nous n’ayons pas les aspirations de la chair, nous sommes tout de même dans ce monde. Et c’est oublié aussi que Dieu ne nous a pas appelé à être une lumière sous le boisseau, mais que notre lumière brille autour de nous. En parlant de « se couper du monde »,  c’est vrai que je me sens quand même décalée par rapport à beaucoup de choses d’aujourd’hui :  je n’ai aucune idée de ce qui passe à la radio, impossible également pour moi de discuter quand mes collègues parlent de leurs séries préférées, … j’ai presque coupé les ponts avec les actualités, et là, warning, je me suis souvenue que quand même, Jésus connaissait l’actualité (Luc 13:2-5). Et la femme vertueuse du Proverbe 31, elle savait trouver ce qu’il y avait de meilleur autour d’elle pour l’appliquer dans sa petite maison :je fais peut-être une déformation professionnelle, mais j’appelle ça de la veille (technologique) !

2 réflexions sur « Comment j’ai été distraite »

  1. C’est vrai que l’équilibre entre le fait de ne plus dans les séries TV (Dieu sait combien j’étais là, scotché, laissant tout pour un épisode etc…) et devoir « briller » en tant que lumière et « saler » en tant que sel n’est pas toujours évident. Mais notre Seigneur nous a donné son Esprit pour discerner, pour nous conduire comme Jésus s’est conduit, Il n’a pas hésité à entrer chez le pécheur, à manger avec lui mais SANS faire les péchés qui l’enchainaient , au contraire, la présence de Jésus a délivré tellement de pécheurs. Du coup, chaque jour, je me dis j’aimerais tellement avoir cette sagesse de Jésus, Il trouvait toujours cet équilibre, entre les gestes pleins d’amour et les mots parfois durs pour reprendre. Le piège, et personnellement, je suis tombé dedans , heureusement que Jésus est fidèle pour nous ramener, c’est qu’on a tendance à en faire des règles nos expériences personnelles (tout à fait bon pour nous mais pas forcément bon pour les autres car chacun est unique). C’est pour cela que quand j’amène quelqu’un au Christ, je lui dis je te présente Jésus, Il est LA vérité, Il a toute la vérité, écoute et SUIS ce que Lui, Il te dit, pas ce que les hommes te disent. Les hommes, tu peux les écouter, mais tu ne LES suis pas, tu SUIS JESUS.
    Bon courage pour ton blog ma petite soeur bien aimée, vraiment je suis dans la joie car Jésus nous a dit à TOUS d’aller faire de la nation des DISCIPLES et tu as obéi tout simplement, que le Seigneur te guide et te fortifie toujours.

    J'aime

    1. Merci pour ton encouragement ! Tu as toujours les mots qu’il faut, avec amour tout en restant juste. C’est vrai que moi aussi j’ai eu tendance à voir le mal partout (dans le sens où si on ne pense pas comme moi, alors c’est faux), mais Dieu m’a montré combien j’ai pu manquer d’amour dans ces situations là.

      C’est ce qui m’a poussé à écrire l’article :
      Si je n’ai pas l’amour, je ne suis rien (http://wp.me/p5Ceot-aV)

      C’est bien là la différence entre une relation avec Jésus et une « religion ». Je suis reconnaissante d’avoir des frères et soeurs comme toi, et encore plus reconnaissante d’avoir Jésus !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s