Une musique de choix

Il y a un sujet sur lequel je ne peux pas m’empêcher de témoigner, car il reflète un peu la révolution que Dieu a opéré dans mon coeur. Ce sujet, c’est la musique. Pour ceux qui ne me connaissent pas, j’aime la musique. Je fais partie des personnes qui peuvent entendre une chanson un nombre très limité de fois et la connaître par coeur (paroles – si je les comprends – et harmonie comprise). J’ai remarqué aussi que mon cerveau était très perméable à la musique : si j’entends un extrait d’une chanson (ne serait-ce que quelques secondes), cette chanson reste dans ma tête des heures et des heures. Alors vous pouvez comprendre la place toute particulière de la musique dans ma vie. Aujourd’hui, j’ai choisi de vous témoigner de « quelques petits changements » qui se sont opérés ces dernières années.

Depuis mon adolescence (voire même mon enfance), j’ai écouté toute sorte de musique : bien sûr, les chants chrétiens mais je connaissais aussi par coeur quasiment toutes les chansons qui passaient à la radio. Quand je dis « je connaissais », cela ne veut pas dire que je connaissais simplement l’air : je connaissais les paroles, la structure, la lead voice et les choeurs (mais pas les instruments, car pour ce domaine, je ne suis pas très douée). J’adorais écouter la musique et chanter, en toute occasion. Aujourd’hui, le Seigneur m’a amené à abandonner certains domaines que j’affectionnais pourtant beaucoup auparavant. Ci-dessous une petite revue des différents styles de musique qui ont marqué ma vie.

La musique satanique

Je n’ai jamais écouté de style « heavy metal » ou « hard rock ». J’ai une image assez négative de ces styles, et les rares choses que je connais sur le sujet, c’est qu’ils insultent publiquement le nom de Jésus, certains brûlent des Bibles en concert et affirment ouvertement qu’ils adorent Satan. Bref, des choses bien trop flagrantes que même un chrétien à moitié endormi ne pourrait pas supporter.

Les artistes qui témoignent avoir « vendu leur âme au diable »

A l’époque, les artistes affirmaient rarement explicitement dans leur chanson qu’ils avaient donné leur vie à Satan. Je n’ai su que très récemment que certains ne se cachent même plus dans leurs paroles pour le dire. Les exemples que j’ai sont essentiellement américains, ce qui leur donne un avantage car franchement, on ne cherche pas toujours la signification de ce que les artistes chantent. Et pourtant, ces artistes attirent des foules de fans, et pas forcément « des délurés du diable », mais parfois, simplement des personnes qui aiment la musique, le style musical, ou le style tout court. Mais si nous savons qu’un artiste a vendu son âme au diable, nous savons qu’il emploiera ses moyens pour convertir lui-aussi des âmes à son maître. Alors pouvons-nous encore écouter quelque oeuvre que ce soit de cet artiste là ?

Les chansons qui vantent le péché et qui déshonorent Dieu

Jusque là, vous ne serez pas surpris que j’ai choisi de ne pas (ou plus) écouter les styles précédents. Je vais aborder maintenant un style que j’écoutais vraiment beaucoup dans le passé, tout en disant servir Jésus. Le genre de chansons du monde qui nous met dans un certain état émotionnel : la joie, la tristesse, la mélancolie, qui nous donne envie de bouger/danser, qui nous motive, ou même qui ont une belle harmonie, des voix magnifiques. Si on ne regarde que la forme, on peut se dire que ce n’est pas trop trop grave (et encore, cette forme ne nous tourne-t-elle pas trop vers nous-mêmes, faisant de nous le centre de nos pensées ?). Mais, regardons le contenu. Ne se pose-t-on pas de question lorsque l’on chante  « Je n’ai rien si ce n’est toi » ou « Sans toi, je ne peux pas vivre » ou « Je fais tout pour toi » (pour rappel, on ne parle pas de Jésus là …) ? Ou lorsque l’on vante les plaisirs de la sexualité hors mariage ou le plaisir de moments volés à un homme marié ou encore combien une femme donne envie tellement elle est séduisante ? Je pense qu’un enfant de Dieu, quelqu’un qui désire sincèrement plaire à Dieu, ne peut pas avoir de telles paroles sortir de sa bouche (ou même entrer dans ses oreilles). Une autre catégorie de chansons, qui ne prônent pas explicitement un péché, témoigne de tout le chagrin (généralement, des chagrins d’amour), la peine, le désespoir du monde … Vous savez, le genre de chansons douces qui donne envie de pleurer. J’en ai connues des tas, et dans ces moments là, vers quoi étais-je tournée ? Vers moi-même, mes sentiments, je m’apitoyais sur ma situation (ou sur la situation de l’artiste), je restais dans un état de tristesse (tristesse selon le monde, qui produit la mort), bien loin de la joie dans le Seigneur. Vraiment, je ne chantais pas ces chansons pour la gloire de Dieu, mais pour la gloire de ma voix, de ma vie, …

Les chansons chrétiennes

« Ah enfin ! » me direz-vous peut-être. Certains d’entre vous n’écoutent peut-être déjà plus les chansons de ce monde mais se sont fait leur petite playlist de chants chrétiens tout bien comme il faut. C’était aussi mon cas jusqu’à ce que je me rends compte que mon attitude à l’écoute de ses chants n’était pas forcément non plus des meilleures. Je m’explique. En n’écoutant plus de chants « mondains », ma conscience était comme tranquillisée. A longueur de journée, j’écoutais ma petite musique chrétienne, je chantais Jésus, je dansais Jésus, … bref, j’avais l’impression d’être toujours avec Dieu quand j’écoutais la musique. Eh oui, la musique est un moyen d' »entretenir » notre relation avec le Seigneur … mais elle ne remplace pas la relation en elle-même. Je ne lisais que très peu la Bible, sans parler de mes temps très limités dans la prière. Bref, un peu comme une relation à distance, basée sur beaucoup d’émotions mais sans grande communication. Finalement, j’aimais juste écouter la musique, en faisant un peu attention à ce qui rentrait dans mes oreilles. J’étais énormément attaché au style (qui ressemblait curieusement à ce que j’écoutais déjà auparavant, n’est-ce pas … ?), à la qualité des voix, et bien sûr, si les paroles avaient une signification particulière pour moi, c’était encore mieux. A propos des paroles de ces fameux chants chrétiens, mes préférés parlaient effectivement de Jésus, mais surtout de ma propre vie, en étant centré sur mes expériences, mes émotions, … Cela m’arrivait parfois de chanter Jésus pour Jésus, pour ce qu’Il est, mais pour être honnête, ces chants de louange n’étaient pas ceux que j’écoutais le plus, et si je les écoutais, c’est quand ils avaient un bon rythme ou qu’ils faisaient bien bouger. Pour résumer, jusque là, j’écoutais cette musique chrétienne sans fixer mes yeux sur Jésus, mais les yeux bien fixés sur moi (et la gloire des hommes, la prouesse des artistes).

La situation à aujourd’hui

Aujourd’hui, c’est un peu comme si la musique (même chrétienne) m’avait éloigner de Dieu, m’avait empêcher de me concentrer sur l’essentiel et m’avait distraite. Je sais que je dois rester très vigilante sur cet aspect de ma vie, car il est tellement facile de détourner les yeux de la croix. Volontairement, et c’est un choix personnel que je n’impose à personne, j’évite d’écouter trop longtemps un même artiste, aussi inspiré soit-il, car cela me pousse inévitablement à l’idolâtrer. Je peux difficilement écouter des chants que je ne comprends pas, ce qui inclut les chants en d’autres langues ou dont la musique cache complètement les paroles. Il m’arrive de passer des heures à chercher des chansons en me rendant finalement compte que je ne cherchais qu’à satisfaire l’appétit de mes oreilles à entendre de belles voix. Oui, je suis encore bien faible et je me repens d’avoir laissé le diable voler le temps précieux que Dieu me donne et de m’être laissé distraire. Mais je m’accroche à Jésus, et je sais qu’en son nom, je suis vainqueur de ces faiblesses ! Merci Seigneur !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s